Quel matériau choisir pour le plan de travail de la cuisine?

0
388

Si le plan de travail signe l’esthétique d’une cuisine, il doit également être fonctionnel pour remplir son rôle premier au quotidien. Autant dire que le choix d’un plan de travail pour sa cuisine est une étape importante. Celui-ci doit être à la fois pratique, robuste et décoratif.

Choisir le plan de travail d’une cuisine, c’est avant tout prendre en compte ses habitudes au quotidien que ce soit dans les préparatifs simples du repas ou dans des réalisations plus complexes. Votre mode de vie constitue en effet un critère primordial pour définir le matériau idéal pour votre plan de travail. Subissant au quotidien des chocs et agressions extérieures, veillez à ce que le matériau choisi puisse être bien solide, résistant aux rayures, à la chaleur, à la graisse et l’humidité.

Par ailleurs, il est également essentiel de créer de l’harmonie dans sa cuisine, véritable pièce de vie, elle se doit d’être aménagée dans un décor où le plaisir et le bien-être est au rendez-vous. Choisissez donc un plan de cuisine qui ne détonne pas avec le reste de votre décor, et qui au contraire, pourra apporter son cachet à cette pièce. Quels sont donc les différents plans de travail disponibles sur le marché et lequel choisir ?

Le plan de travail stratifié, décoratif et abordable

Le plan de travail stratifié est sans conteste l’un des plans de travail le plus utilisé du moment. Ses plusieurs couches de papier kraft enduites de résine thermodurcissable lui confèrent une grande résistance. Le stratifié résiste parfaitement à l’humidité et peut s’entretenir facilement d’un coup de chiffon.

Sa déclinaison variée selon les envies est également l’un des principaux avantages du stratifié. Il est en effet disponible dans une large palette de motifs et de coloris. Si vous êtes adepte du marbre, sans pour autant avoir le budget y afférant, le stratifié est la solution qu’il vous faut. Il imite à perfection le marbre naturel. De nombreux modèles existent aussi, vous laissant largement le choix et la possibilité infinie d’assortir votre plan de travail à la décoration de votre cuisine.

Si le stratifié est réputé pour sa résistance, il faut cependant souligner qu’il n’est pas insensible à la chaleur. Évitez donc par exemple d’y déposer un plat brûlant, venant tout juste de sortir du four, sur votre plan de travail stratifié. Il peut également se rayer donc si ayez le reflexe d’utiliser une planche quand vous coupez vos viandes et légumes.

plan de travail ABC

La céramique, résistant à la chaleur

Saviez-vous que la céramique peut résister à une température pouvant aller jusqu’à 900°C ? C’est vraiment important quand la première fonction d’une cuisine, c’est avant tout la cuisson !

Facile d’entretien, ce matériau résiste parfaitement aux détergents.

Toutefois, ce type de plan de travail peut constituer un éventuel danger si vous avez des enfants en bas âge. En effet, angles pointus ne peuvent être arrondis. Enfin, ces bords sont aussi fragiles et peuvent se casser sous le choc d’un plat très lourd par exemple. Enfin, il peut coûter jusqu’à 4 fois le prix d’un stratifié.

Le bois, une matière noble

L’authenticité est au rendez-vous avec une cuisine disposant d’un plan de travail en bois. Selon les essences, un plan de travail en bois peut s’avérer être très robuste. Petit bémol, toutefois, même si le rendu visuel apporte du cachet, il n’en demeure pas moins que le bois résiste mal aux agressions thermiques, ni à l’eau et encore moins aux graisses ! Pas très pratique en cuisine dans ce cas. Si vous avez un plan de travail en bois, veillez donc à l’entretenir en y appliquant deux fois par an de l’huile de ricin pour éviter toute déformation à l’usage.
Vous pouvez également opter pour les modèles stratifié en imitation bois qui bénéficie de la solidité du stratifié tout en offrant le côté noble et élégant d’une cuisine fait en bois.

Le plan de travail en granite : du haut de gamme

Ultra solide, le granite, peu poreux peut en plus se nettoyer facilement. De plus, vous n’aurez pas à vous inquiéter des chocs thermiques ou encore des rayures. Les plans de travail en granit se déclinent actuellement en plusieurs coloris et proposent également une grande variété de finitions, mat ou satiné par exemple. Mais avouons-le toutefois, son prix n’est pas à la portée de tous les budgets ! Le granit est destiné pour une cuisine haut de gamme.

  • Voile d’ombrage : les critères pour bien choisir

Plus design qu’un parasol, et surtout, plus pratique, la voile d’ombrage s’impose de plus en plus dans nos extérieurs pour apporter esthétique mais également une protection optimale contre le soleil. Alors, comment choisir son voile d’ombrage ? Quels sont les différents critères à prendre en compte ? Réponses.

Souvent sous forme triangulaire, la voile d’ombrage, fixée au-dessus d’une terrasse permet de bénéficier d’un grand espace ombragé. Vous pouvez ainsi profiter d’une pause farniente dehors sans pour autant risquer un coup de soleil.

Si la voile d’ombrage permet de se protéger du soleil, au besoin, elle peut être une véritable alliée contre la pluie.

Choisir une voile d’ombrage perméable ou imperméable ?

La voile d’ombrage se décline en deux types : les voiles imperméables et les voiles perméables.

  • Les voiles d’ombrage imperméables

Les voiles imperméables offrent une double protection : contre le soleil et contre la pluie. Ainsi, elles vous permettent de profiter de votre terrasse même s’il pleut dehors. L’imperméabilité de ce type de voile vient de son tissu très fin aux mailles serrées.

Si vous optez pour la voile d’ombrage imperméable, il est recommandé de l’installer bien en hauteur. En effet, à cause de ses mailles serrées, ce type de voile ne permet pas de faire circuler librement l’air et l’atmosphère peut ainsi vite devenir pénible si elle est fixée trop bas. Mieux vaut donc l’avoir en hauteur.

Autre inconvénient également, toujours au niveau de la fixation, il faudra veiller à respecter une certaine inclinaison. En effet, la voile imperméable, mal fixée, risque de produire un effet « poche d’eau » en cas de pluie.

  • Les voiles d’ombrage perméables

Les voiles d’ombrage perméables, quant à elles, ont été tissées de manière à ce que les mailles soient plus imposantes. Cela permet ainsi une meilleure aération en laissant bien passer l’air. Ce qui permet en outre une meilleure résistance au vent. Si vous souhaitez juste profiter de votre terrasse ou jardin durant les beaux jours, et être bien à l’abri du soleil, c’est l’idéal. La voile perméable apporte en effet de la fraîcheur. Vous pouvez ainsi l’utiliser pour couvrir votre salon de jardin, un coin repas extérieur ou votre hamac.

Enfin, vous l’aurez compris, ce type de voile ne permet pas de se protéger contre la pluie. Pas de risque de poches d’eau dans ce cas.

Quel tissu choisir pour sa voile d’ombrage ?

Selon les besoins, les voiles d’ombrage se déclinent sous de nombreuses matières, avec un grammage variable. Ce grammage, comme dans le cas des feuilles de papier, détermine entre autre, la qualité du tissu. Le grammage varie de 140g/m² à 340 g/m². Plus il est dense plus le tissu sera solide et résistant aux éléments. Pour bien choisir votre voile d’ombrage, il est donc essentiel d’être attentif au type de tissu.

Généralement, on retrouve sur le marché des voiles d’ombrage en polyéthylène, en PVC et enfin en acrylique.

  • Le polyéthylène

Avec un maillage moins serré, la voile d’ombrage en polyéthylène offre une toile d’ombrage micro-perforée et laisse passer l’air plus librement. Ce type de voile est ainsi idéal si l’on recherche en plus de la protection contre le soleil, une bonne fraîcheur. La voile d’ombrage en polyéthylène est par ailleurs facile d’entretien, et s’installe facilement grâce à sa légèreté. Le tissu est habituellement traité pour une meilleure résistance aux UV et aux tâches. En version imperméable, il y a l’oléfin, une déclinaison du tissu en polyéthylène.

  • Le PVC

Imperméable et facile d’entretien, la voile d’ombrage en PVC offre une protection optimale contre les UV. Toutefois, ce type de tissu favorise l’effet de serre.

  • L’acrylique

Les voiles d’ombrage faites en acryliques ont été traités pour être plus étanches. Leurs couleurs s’estompent moins au fil du temps car les tissus en acryliques ont été teintés dans la masse.

Quelle fixation pour attacher sa voile d’ombrage?

Mousquetons, tire-fort, chevilles, …veillez à ce que le système d’attache soit bien solide et de taille suffisante pour bien soutenir votre voile quelques soient les tractions qu’elle peut subir.

Utilisez par exemple les chevilles adaptées si vous souhaitez fixer vos voiles sur vos murs. Si vous prévoyez une fixation sur un poteau, l’idéal dans ce cas, serait un matériau imputrescible comme l’inox.

Quel que soit le système d’attache que vous choisirez (mousquetons, tire-fort, chevilles…) vous devrez opter pour des outils solides et de taille suffisante pour supporter les tractions importantes de part et d’autre de la voile. Si vous fixez vos voiles dans un support existant comme le mur d’une maison, il faudra être très vigilant et utiliser des chevilles adéquates. Pour une fixation sur un poteau, choisissez un matériau imputrescible comme l’inox.