Comparé à d’autres pays se trouvant dans l’océan Indien, Madagascar est un pays moins touristique. Cela fait de la Grande Île une excellente destination pour les voyageurs plus expérimentés et/ou aventureux qui sont à la recherche d’une escapade en toute intimité. Lors d’un séjour à Madagascar, il est très facile de passer à côté de choses importantes si l’on n’est pas suffisamment préparé. Ainsi, voici 4 points clés que vous devez connaître avant de partir pour Madagascar.

Vous aurez besoin d’un visa pour un séjour sur l’île Rouge

Un visa est requis pour tous les voyageurs visitant Madagascar, même si ce n’est que pour une courte période. Dans le cadre d’un premier voyage à Madagascar, vous pouvez acheter votre visa à l’aéroport ou l’organiser au préalable dans votre pays d’origine.
Préparer votre visa auprès de l’ambassade coûte assez cher, mais cela vous donnera la tranquillité d’esprit de savoir que vous serez autorisé à entrer dans le pays.
L’achat de votre visa pour Madagascar à l’aéroport est également possible. Toutefois, il se peut tout de même que l’on vous refuse l’entrée si vous optez pour cette méthode, mais cela arrive rarement pour le cas des touristes.
Indépendamment de l’alternative que vous choisirez, vous aurez besoin d’un billet de retour, d’un passeport valide pendant au moins 6 mois supplémentaires ainsi que d’une photo d’identité.

Les langues couramment parlées à Madagascar

La langue officielle de Madagascar est le français, comme c’était autrefois sa colonie. Mais la majorité des habitants parlent malagasy. Cette langue s’est surtout inspirée de l’Asie du Sud-Est plutôt que de l’Afrique.
Vous serez toujours récompensé en connaissant quelques expressions basiques comme « Salama » qui signifie bonjour. Dans l’industrie touristique et l’hôtellerie, tout le monde parlera bien le français, mais les villageois auront du mal à le parler et à le comprendre.
Quant à l’anglais, vous trouverez peu de personnes qui le parlent couramment. Ce sont surtout ceux qui ont fait des études de langue ou qui œuvrent dans le tourisme qui parlent la langue de Shakespeare. La plupart des guides des parcs nationaux parlent bien anglais, même si vous remarquerez parfois que certains n’ont étudié que leurs lignes et qu’il leur est difficile de s’écarter de leur texte.

Une faune et une flore à couper le souffle

Les plantes et les animaux de Madagascar sont très uniques. La plupart d’entre eux ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde. Il vaut la peine d’en savoir un peu plus sur la faune unique de Madagascar avant de partir, donc vous saurez quoi chercher. Les animaux les plus célèbres du pays sont les lémuriens qui ont également joué un grand rôle dans le film d’animation Madagascar.
Il existe plusieurs types de lémuriens, ce sont tous des primates (donc liés aux singes et aux humains), mais ils ont des couleurs, des tailles et des caractéristiques différentes. Vous aurez pratiquement la garantie de voir des lémuriens si vous visitez 2 ou 3 parcs nationaux pendant votre voyage.

L’électricité et l’accessibilité à Internet sur l’île Rouge

La majorité de la population de Madagascar, en particulier ceux qui ne vivent pas dans les villes n’ont pas accès à l’électricité. Rassurez-vous, les hôtels y ont droit. Vous n’aurez donc probablement pas de problèmes pour recharger vos appareils électroniques, bien qu’il se pourrait qu’il n’y ait qu’une seule prise de courant dans votre chambre.
Dans les régions éloignées, le courant n’est souvent disponible que de 18 h à minuit. Rechargez donc votre téléphone et vos appareils photo dès que vous le pouvez. Il est également judicieux d’apporter un adaptateur pour pouvoir recharger votre téléphone depuis l’allume-cigare de la voiture.
La plupart des hôtels proposent une connexion Internet via Wi-Fi, mais souvent uniquement à la réception. Cependant, essayez de ne pas en être trop dépendant, car il se peut qu’il ne fonctionne pas temporairement voire pas du tout.